" Je l’examine avec l’attention d’un horloger en train de réparer une Piaget extra-plate..." Je l’examine avec l’attention d’un horloger en train de réparer une Piaget extra-plate
Revues horlogères
Partager

Helberg CH1 sous la pupille du kraken

Le 29 octobre 2016
Will
Will

Hei alle sammen,

Et non, ce bathyscaphe de poignet ne se glissera pas aisément sous la manchette de votre chemise rose pâle du samedi soir.

Oubliez le style Bauhaus… Optez pour le style blockhaus.

La CH1 est une créature des abysses qui vous rappelle qu´une montre peut aussi être un outil ingénieux et non pas seulement, une pièce d´élégance discrète pour les rats de bibliothèque.
Oui, vous ne vous trompez pas, cette montre inhabituelle est inspirée du fameux prototype qui a accompagné le bathyscaphe Trieste à 10916 mètres de profondeur dans la fosse des Mariannes en 1960.
Est-ce une pâle copie du Deep-Sea-Special? Un R*Lex-Luthor? Non, pas vraiment.
Plutôt une inspiration, un hommage remodelé avec une lunette unidirectionnelle en bonus.
D´ailleurs, il y a plusieurs options : de 3000 et 6000 mètres avec une customisation comme la plupart des montres conçues par Clemens Helberg. Ce qui rend le produit exclusif.

ch1-helberg-6000m-3

Le début du commencement:
En 2013, Clemens Helberg, auparavant connu à travers la petite marque de montres H2O, frappe fort en se lançant dans un projet qui a fait froncer plus d´un sourcil sur les « forums à montres » internationaux.
En effet, la DSS est le vilain petit canard de l´horlogerie sportive et un hommage peut paraître aussi attractif qu´une bière sans mousse.
Mais c´est du sérieux : développée en Allemagne avec le label « Swiss Made », une révision sur les proportions et certains détails qui ont a l´air tentant.
La CH1 apparaît sur le net à travers quelques infographies bien réalisées et très vite, on peut la précommander.
Poussé par la curiosité, je me lance dans l´aventure de la bulle du siècle en choisissant mon numéro de série fétiche.
Après de longs mois d´attente, je reçois un formidable paquet de Clemens: boite étanche, bracelets en tous genres comme promis et une montre qui coupe le souffle aux plus blasés du poignet : un hybride Panzer-Ovni fait surface.
L’effet visuel de « prototype des services secrets », est complet et le verre bombé avec sa distorsion psychédélique.

ch1-helberg-6000m-5ch1-helberg-6000m-10

Pour les inconditionnels du classicisme, mettez les préjugés de côté et rangez l’idée qu´une montre doit être légère et raffinée, comme une pièce de collection numismatique montée sur un ruban de paquet de Noël.

La CH1 est tout le contraire.

  • Elle peut casser une dent quand vous dansez en boite, vous plonger dans le célibat en balafrant le dos de votre top model, vous faire virer d´un plateau de tournage de film Hard-Core et même vous faire perdre votre boulot pour réflexion de petite culotte sous le bureau de la chef de service.

Pour entrer dans la bulle de la CH1, il faut aimer ce qui sort de l´ordinaire, ce qui pète à la gueule dans tous les sens du terme. C’est aussi franc que massif.
Son verre et son boîtier massif sont là pour vous rappeler que le monstre a passé haut la main un test de 600 bars (théoriquement 6000 mètre) et que vous vous trouvez devant une brute allemande d´ingénierie poussée, avec une belle finition brossée et des détails sympas.
Question optique, le verre saphir bombé et ses déformations sont plutôt fascinantes. Le traitement antireflet qui le recouvre à l´intérieur, ajoute un effet bleuté au cadran, quand il est placé sous un soleil incandescent.
Ce verre bombé n´a pas été sans défi pour l´équipe Helberg car la déformation visuelle qu´il impose sur le cadran, a poussé une révision totale de l´horlogerie conventionnelle.
En effet, pour être correctement lisibles, le cadran et les aiguilles ont dû être courbés vers le haut.
Le résultat, sous certains angles, est superbe.

ch1-helberg-6000m-6

  • On se retrouve devant un croisement visuel de boule de cristal de gitane et un effet de vision sous-marine à travers la pupille d´un calamar géant. Vous ne vous lasserez pas des effets déformants dignes du cirque du Capitaine Némo.

Autant dire que la lisibilité perpendiculaire n’est pas très bonne, a contrario de la visibilité sous-marine qui est excellente.
En effet, sous l´eau, l´effet dôme verre se minimise et le cadran se rétrécit légèrement, laissant apparaître les marqueurs des minutes plus clairement.
Les marqueurs appliqués et les aiguilles glaives remplissent bien leur rôle et sont clairement lisibles : les photos disent le reste.

ch1-helberg-6000m-4

La lunette unidirectionnelle est dotée de 120 crans qui sont sans reproche particulier et comme toute bonne montre de plongée, la luminosité générale, incluant lunette, cadran et aiguilles, est excellente : un bleuté glacial qui fait froid dans le dos.
Mon détail préféré, du côté mécanique, est la couronne qui d´ailleurs a un beau « H » du logo Helberg en gravure inversée.
Sa manipulation, spécialement quand on la visse, vous donne l´impression de fermer un sas bien huilé de sous-marin. Ce petit geste rend cette bête prête pour 600 kilos de pression au centimètre carré, pourrait même de vous plonger dans la peau d´un loup de l´atlantique prêt à utiliser sa lunette pour chronométrer une torpille.

La CH1 est curieusement sobre tout en étant extravagante, avec une belle finition et un prix très correct pour le package qu´elle représente.
Alors oui, j´ai tout entendu (où lu) de la part des raffinés du poignet : « elle est trop grosse, bizarre, trop lourde, ridicule, vulgaire, etc, etc… ».
Le problème numéro un, est que ces âmes critiques l´ont souvent jugé sans jamais l´avoir approché.
Soyons honnêtes, si M. Helberg avait voulu plaire à la majorité de ceux qui veulent une montre sportive à un prix raisonnable, il aurait pu créer un de ces nombreux plagiats de Submariner.
Le fait est, que vous n´auriez certainement pas lu la revue ronflante à la con d´un plagiat de Sub.
On peut le résumer comme ça : si vous aimez ce qui sort de l´ordinaire, c´est une montre à essayer.

ch1-helberg-6000m-4ch1-helberg-6000m-8

Alors, certes :
-Elle n´est pas légère. Montée sur un bracelet mesh, le poids total est de 250 grammes. C’est plutôt une montre d’homme. Etonnant pour une montre mécanique garantie pour 600 bars? Non, la performance, ça pèse.
Mettez-vous une demi-livre de beurre sur le poignet et si vous pouvez tenir votre bras tendu plus de 5 minutes sans vous luxer l´épaule, vous la supporterez sans avoir besoin d´un paquet de mouchoirs.
-Elle est assez massive. Son boîtier de 57mm par 42mm (sans la couronne) grimpe à 19mm d´épaisseur sans le verre bombé et 27mm avec. La couronne a un diamètre de 9mm et élargie le boitier de 5mm.
Les anses sont couvertes par une pièce vissée qui peut de retirer si on le désire.
Pour le bracelet, une bonne taille proportionnelle de 22mm permet une bonne assise.
La largeur raisonnable du boîtier et son fond épais qui le surélève permettent de courber le poignet vers l´extérieur sans se crucifier le dos de la main avec la couronne.
Je l´ai essayé sur caoutchouc, cuir, bracelet plein et mesh: celui-ci reste mon favori.
Question dimensions, si porter une montre de cette taille, ne vous donne pas l´allure d´un chimpanzé trainant un pneu, vous vous en sortirez sans besoin de vous exiler au Nicaragua.

Mais soyez avertis : ce n´est pas une montre à utiliser si vous inséminez des vaches.

Personnellement, je m´y suis habitué, et même si elle a un poids considérable, je trouve qu´elle se balance bien sur le poignet, sans jamais le blesser où même me donner l´impression de porter une brique.
Il est clair que pour un port journalier, tout le monde ne sera pas satisfait et certains risquent de la trouver un peu lourdasse A ceux-là, je conseillerais une montre plus légère et bien sûr, avec des performances moindres, ou deux cents pompes par jour pour commencer la remise en forme.
Pour ma part, je l´ai portée plus d´une fois pendant une dizaine de jours consécutifs, quelques nuits incluses et sans jamais avoir eu un sentiment de gêne particulier.

Côté mouvement, Helberg a opté pour la sûreté. Un bon vieux ETA 2824-2 ronronne sous un capot qui est tellement épais, que le tic-tac ne se laisse même pas entendre en mettant la montre à l´oreille. Vue l´épaisseur de la cuirasse, autant dire que cette montre pourrait arrêter une balle de la CIA durant vos tours de limousine décapotable à Dallas.

ch1-helberg-6000m-1ch1-helberg-6000m-11

Cette pièce est depuis 3 ans dans ma collection et elle reste une de mes favorites. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment en fait : certainement le fait qu´elle détonne. Elle est aussi disponible avec un verre disons, plus normal, mais soyons honnête : avec ce genre de bête, on y va plein pot où on n’y va pas.
J´ai de tout dans ma collection, mais surtout des montres dites « de plongée » et la CH1 « 6000 mètres » a un charme qui ne se remplace pas. C´est une brute agréable que je garderais certainement dans l´avenir.
Question « regards », si vous aimez absolument les éviter, n´achetez pas cette montre.
De ma propre expérience, cette montre attire les yeux d´une façon plutôt positive, mais bien sûr, sans attirer les foules.
Mais vous pouvez toujours dire à votre interlocuteur qu´elle n´est pas courante, car il n´en est produit que 500 pièces. Le numéro de série figure sous l’une des anses.
Et pour ceux qui en reste au « mais pourquoi ? » Sur le fait qu´elle a « WR 6000m/600BAR/19685FT » sur son capot arrière, je dirais :
Pourquoi pas ? Ceux qui se fixent des limites ne prouvent jamais rien, ni à eux même, ni aux autres.

Chapeau à Mr Helberg pour cette pièce de l´extrême à un prix imbattable.
Amis des profondeurs, soyez salués et n’oubliez pas votre CH1 pour nager en eaux troubles.

Vi snakkes!
Will.

Chers Amis, Chers Lecteurs, vous soutenez la liberté d’expression ? Vous aimez ce contenu ?
Alors partagez-le sur les réseaux sociaux. Merci.

ch1-helberg-6000m-7