"Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur." Beaumarchais
Revues auto & Divers
Partager

Vie et mort d’un « streetdrifter », intérêt et danger des Youngtimers.

Le 6 février 2015
Malik
Malik "Pifpaf" Bahri
L'auteur.

Bonsoir, bonjour,

 

Sujet sensible, sujet triste, sujet passionnant.

Giorgi Tevzadze est un citoyen Georgien, né en 1987 et mort en 2013. Mort jeune, et vite.
Sa passion dans la vie, c’était sa BMW M5 E34, propulsion, 340chevaux, incroyablement belle, surtout dans la livrée pourpre du modèle à Giorgi.

Giorgi Tevzadze Street Drift (3)

Pour étancher sa soif de pilotage, Giorgi faisait des drifts sauvages dans Tbilissi, la capitale Géorgienne, il s’est filmé, et le résultat est incroyable, pour le grand danger, évidemment, qu’il fait peser sur les autres usagers, mais également pour les images absolument folles qu’il a légué à internet.

C’est une des rares vidéos, ou l’on peut voir une conduite totalement débridé, théoriquement pratiqué par les braqueurs et joueurs de GTA.

Les vidéos sont tellement dingues, que j’ai cru au départ à un montage très bien fait.

  • Ces scènes ne sont pas sans me rappeler l’excellent polar britannico-américain de Frankenheimer, « Ronin », ou Bob de Niro et Jean Reno, des barbouzes désœuvrés sont aux prises avec une autre équipe de mercenaires pour la possession d’une mallette.

« Ronin » est resté célèbre pour deux course-poursuites spécial « Youngtimer » tourné d’une main de maitre par Frankenheimer, la première met en œuvre une Citroën XM, une Peugeot 605, une Audi S8 et la mythique Mercedes 450SL 6.9. Les spécialistes noteront que cette poursuite oppose deux voitures hydropneumatiques, la Merco 450SEL et la Citroen XM (Les spécialistes citrons noteront qu’il y a deux XM différentes dans la scène, une phase 1 & une phase 2).
La seconde poursuite sur le périphérique Parisien est encore plus spectaculaire (et dingue) elle oppose une Peugeot 406 supposé V6 et une BMW M5 E34 ressemblant beaucoup à celle de Giorgi…

Ce qu’on voit, c’est que les Youngtimers procurent de vrais niveau sensations, et des tonnes de fun, avec un équipement presque contemporain. Le seul problème des Youngs, c’est la sécurité active, mais surtout la résistance du véhicule en cas de choc,

les Young se plient comme du papier crépon…

J’y reviendrais avec la revue sur ma feu Citroën XM V6 « All Black ».

Pour revenir à Giorgi, il fait tout pareil qu’au cinéma,  mais pour de vrai. Si sa maitrise du dérapage est évidente, elle ne fait que voler la vedette, à son anticipation sur les freinages,

  • ou il parvient toujours à se placer au bon endroit, au bon moment, sans touchette. Incroyable.

  • Malheureusement, toute comédie à une fin, et la fin de Giorgi fut tragique,

il avait laissé un ami conduire sa M5 E34, celui-ci ne possédait pas sa maitrise du pilotage, il a perdu le contrôle du véhicule et ce dernier c’est enroulé autour d’un arbre. Giorgi était assis à la place du mort, il nous a quitté.

Ceci est très ironique, Giorgi, malgré toutes ses prises de risques, est décédé le seul jour où il ne tenait pas le manche. Comme Paul Walker, le beau gosse de « Fast & Furious » (The Rock et Vin Gasoil, c’est plutôt le genre « gros gosse »), qui est mort le jour où il a confié le volant à un ami…

Giorgi Tevzadze Street Drift (2)

Certains sur Youtube ou les forums autos, se sont réjouis de la mort de Giorgi, alors certes, il méritait de se faire retirer son permis, de faire un peu de taule, et qu’on lui confisque son bolide quelques années, pour qu’il se calme et respecte la vie des autres, mais certainement pas de mourir aussi jeune, surtout comme passager.
L’homme qui est mort, avait du talent et du courage, une combinaison de qualités rares. RIP Giorgi.

Pour ne pas terminer sur une note triste, la charmante épouse de Giorgi a accouché depuis de son fils.

  • Soyez prudents, surtout en ville.
    Malik.

PS: voici le dernier projet de Giorgi, ou on le voit au volant d’une Mercedes Benz E55 Amg, je reviendrais de manière extensive sur la Classe-E W211, dans la revue à venir sur la E500.