" Le son est tellement lourd qu'il est d'une d'obésité morbide!" Kaaris
Analyses
Partager

Crise horlogère 2015, ses causes: géopolitique du chaos & convergence des crises 1/5

Le 20 août 2015
Malik
Malik "Pifpaf" Bahri
L'auteur.
  • 6 & 9 août 1945, il y a 70 ans, un double bang thermonucléaire au-dessus d’Hiroshima et Nagasaki va marquer la première hégémonie mondiale : celle des USA.

Les vieilles puissances coloniales européennes sortent exsangues de la Seconde Guerre mondiale, la Chine ne s’est pas encore réveillée et la Russie (comme le Général De Gaulle désignait l’URSS) restera toujours à la traîne des Etats-Unis. Avec le recul historique, elle ne semble qu’avoir été le sparing partner qui se couche au bon round devant le sanguinaire Tyson Étasunien.

9 novembre 1989, le mur de Berlin tombe, et sa chute révèle que tout l’édifice Soviétique est vermoulu, sans doute depuis la révolution de 1917.

Les années 90, vont être la décennie du premier Imperium Mundi, situation inédite dans l’histoire de l’humanité ou les Etats-Unis ont régné sans contestations sur le globe. L’Irak de Saddam Hussein en 1991 va être l’occasion pour les USA de montrer la densité du gros bâton, si le Japon avait fait les frais de la puissance de l’arme atomique, la guerre de 1991 va être l’occasion de prouver l’efficacité des obus à l’uranium appauvri (un sous-produit de l’industrie nucléaire).

Dr folamour de Kubrick, le pilote du B29 saute de l’avion avec sa bombe atomique: « Hi There »

Dr Strangelove

Quand est au faîte de sa puissance, on ne peut que décroître, ironie de l’histoire, c’est des technologies américaines notamment Internet, qui vont permettre aux pays du tiers-monde d’émerger si rapidement.

Rien n’est plus dangereux qu’un tigre blessé, afin de maintenir leur domination, les USA, se sont lancés, plus ou moins ouvertement dans une longue suite de guerres d’agression. La trame de fond était jusqu’à une date récente, le contrôle des flux d’hydrocarbures, pour freiner la frénétique expansion économique chinoise.

Le problème de cette stratégie néo-conservatrice (ou absence de stratégie des « néo-cons »), c’était que les conflits autour des hydrocarbures ne faisaient que renchérir le prix du baril, permettant ainsi aux pays émergents producteurs de pétrole, Russie, Venezuela, Brésil, Indonésie, etc… De se constituer des trésors de guerre façon Oncle Picsou. En premier lieu, les Russes qui ont pu développer un arsenal aérien de 5ème génération (Chasseur T50 Pak-fa, missiles anti aérien S400) capable d’inquiéter même les nouveaux chasseurs F35 Etasuniens.

Sukhoï T50 Pak-fa et S400 Triumph

Sukhoï T50 Pak FaS400 Triumph battery

  • Sous la férule autoritaire de Poutine (Chuck Norris, mais pour de vrai), la Russie, bien aidée par les cours du pétrole, a relevé la tête de manière spectaculaire après les années noire des 90′. En réaction USA ont déstabilisé l’Ukraine

(imaginons les réactions internationales si les Russes ourdissaient un coup d’état au Mexique). La crise ukrainienne combinée avec la chute du prix des hydrocarbures ont gelé les achats horlogers russes, plongeant un certain nombre de marques haut de gamme dans le désarroi, on peut penser notamment à Ulysse Nardin, Greubel Forsey, etc

Vlad devant un T50 – Le symbole de la puissance US: une flotte de guerre, dont trois porte avions gavés de bombes de tous types

Poutine + T50 Pak faflotte_US

Désormais, les USA recentrent leur effort de guerre sur la Russie et la Chine, comme pendant les riantes années de la guerre froide. Abandonnant ainsi leur terrain de jeu favori depuis 1991 : le moyen orient et les pays Musulmans : Irak, Syrie, Lybie, Yemen, Somalie, Soudan, Liban, Afghanistan, Palestine, Pakistan. Tous ont eu le privilège de goûter aux bombes GBU, fleuron de la production industrielle américaine, balancé par les Yankee ou leurs fidèles dominions, France, Israël, Grande-Bretagne, Arabie Saoudite, etc

Saddam Hussein et Mouamar Kadhafi, tous deux voulaient abandonner le Dollar pour leurs ventes d’hydrocarbure

Saddam Street Credkadhafi_2

La conséquence, c’est que le moyen orient vit même phénomène qu’en Russie, la combinaison des conflits locaux (Yemen, Syrie, Irak), et la baisse du prix des hydrocarbures ont engendré un recul massif des exportations horlogères vers les pays arabes, la rumeur parlerait d’un recul de 30% de certaines marques réputées indéboulonnables puisqu’elles ne perdent jamais leurs valeurs (dans la mesure où je n’ai pas eu accès aux documents confirmant cette rumeur, je ne donne pas le nom des marques en question)

Des chars lourds M1 Abrams paradant dans Badgad en 2003

M1 Abrams Badgad 2003

Afin de diminuer son addiction aux pétroles conventionnels du Moyen-Orient et de l’Asie Mineure, et de couper les ressources à leurs nouveaux-anciens meilleurs ennemis, les Américains ont pu, grâce à l’augmentation du prix du baril, rentabiliser l’extraction un nouveau type de carburant : le pétrole de schiste. Moyennant un désastre écologique, mais au moins contrairement aux guerres (bombe atomique, uranium appauvri, agent orange, phosphore blanc, etc…), celui-ci a lieu sur un territoire propriétaire de manière consentie. Désormais, l’océan Pacifique et l’océan indien sont au centre de l’attention de la puissance géostratégique américaine (pour rappel : 5% de la population mondiale, 50% des dépenses militaires mondiales)

Le fameux pipeline trans-Afghanistan, ouverture des vannes décembre 2015, le projet marne depuis la fin de l’invasion Soviétique – Une raffinerie en Irak

gas-pipeline-tapiIrak

En Chine, ceci n’a pas échappé à la nomenklatura locale. Le nouveau président a décidé de resserrer les boulons, de favoriser son clan, et d’acheter plein d’armes, principalement Russes.

  • Comme la Chine est supposément Communiste et assurément une dictature, la corruption y est fort mal vue et souvent punie par une balle de kalachnikov apposée dans la nuque (+ facture de celle-ci à la famille).

Pourtant les Chinois, malgré leur penchant égalitaire, sont avant tout d’impitoyables businessmen, et l’arrosage à lance à incendie des responsables politiques a un débit tellement élevé, qu’il aurait fait rêver le cultissime duo Chirac-Pasqua du temps du RPR.
Pour contourner un peu les lois anti-corruption, on évitait de remettre en main propre des liasses de billets, on donnait des cadeaux, Mercedes-Benz, parfois fourrées aux lingots d’or dans le coffre, ou pour les élus les plus modestes, des montres de luxe, Suisse évidemment (faut pas déconner).

Barack Obama &  Xi Jinping , ça suinte l’amour

Obama Jinping

La campagne anti-corruption lancée par le groupe de Xi Jinping a nommément désigné trois marques réputées indéboulonnables puisqu’elles ne perdent jamais leur valeur : Patek Philippe, Rolex & Vacheron Constantin. Pour cette dernière, le recul est particulièrement violent, Vacheron était une marque très prisée par les officiels Asiatiques.
Si Vacheron reconnaît à demi-mot qu’ils ont souffert durant cette crise, coté Patek, tout va (officiellement) bien, si bien d’ailleurs, que PP a baissé certains prix de 40% en Asie, alors que pourtant, les bases du marketing du luxe interdisent de baisser les prix d’un produit existant.

Yang Dacai, une des innombrable victime de la campagne anti-corruption, 14ans de prison pour collectionnite aiguë (Rassures-toi Julien Dray, la France est clémente).

brother+watchOB-YU151_watch_G_20130905013931

L’horlogerie subit donc une convergence des crises. Mais son impuissance est aussi due à son absence de préparation. L’horlogerie s’est collectivement comportée comme un gagnant du loto face aux montagnes d’argents déversées dans les montres ces dernières années (20 milliards annuel, rien que pour le neuf, en Suisse).

Dans la suite de ce sujet nous allons faire le détail.
À bientôt.
Malik.