" Le seul mérite des bagnoles américaines, c’est qu’on peut transporter des cadavres dans leur coffre sans avoir à en replier les jambes." Frédéric "San Antonio" Dard
Analyses
Partager

Elections US : vers une sortie de crise ? Coca-Saoudia 1/2

Le 9 août 2016
Malik
Malik "Pifpaf" Bahri
L'auteur.

Bonjour, bonjour,

« Le vrai est le tout. » Hegel

Avertissement : tous les socialistes, les bien-pensants, les pisse-froids, les néo-curetons du politiquement correct : passez votre chemin.

Car le politiquement correct :

Comme démontré dans la première partie du sujet, le facteur principal de cette crise horlogère, est le prix anormalement bas du baril de pétrole. Depuis plus de deux ans, il fluctue entre 30$ et 50$ le baril de 159 litres de brut, alors, que d’une part, les spécialistes estiment le seuil de rentabilité du pétrole de schiste à 80$, mais surtout, la bonne santé économique des pays producteurs autour de 100$.

Pays producteurs, qui sont divisés en deux catégories, d’une part les pays hostiles à divers degrés à l’imperium mundi étasunien : Russie, Iran, Venezuela, Brésil, Algérie, Syrie…

Vlad, visitant Rosneft, compagnie Russe, ça respire l’enthousiasme:

843342-le-president-russe-vladimir-poutine-visite-une-raffinerie-du-geant-petrolier-rosneft-dans-le-port-de

D’autre part, les vassaux : Canada, EAU, Qatar et surtout Arabie Saoudite.

Ca fait plusieurs années, que le « seul pays au monde qui porte le nom de son propriétaire », surproduit, dans un contexte de rétractation de l’économie chinoise.

Deux théories s’affrontent, certains disent, principalement sur les sites pro-russes ou dit « conspirationnistes », que les néo-conservateurs font pression sur les autorités saoudiennes pour asphyxier économiquement leurs adversaires, en premier lieu, la Russie.

Seconde thèse, celle des journaux économique mainstream : les Saoudiens veulent tuer l’industrie du pétrole de schiste nord-américain.

Thèse qui est invalidée en une phrase : imagine-t-on Coca-cola, baisser le prix de sa pisse de 70% pour tuer Pepsi-cola ???

Pour Coca-cola, le pinacle de Word Compagny, le dieu du marketing bourrin (qui fait pâlir d’envie, même les lessiviers), Pepsi-cola est un insecte, un faire-valoir, d’ailleurs, la seule grande réussite de Pepsi, c’est Tropicana, un produit frais, et relativement sain, rien à voir avec leur core business…
C’est exactement le même rapport, entre l’excellent pétrole arabe, qui coule comme une bouteille de coca agitée au préalable, et le mauvais pétrole de schiste, ultra-polluant, et qui coule comme du Pepsi qui se serait évaporé au soleil.

Au passage, cette simple démonstration, prouve l’extrême malhonnêteté de la presse économique, notamment Française, qui nous assène depuis deux ans, que les dirigeants saoudiens, souhaiteraient tuer le pétrole de schiste en sur-extrayant leur brut.

« Hein, wahad le Pétrôle de shit… ? » 

Saoudien

Malhonnêteté accompagnée d’une paresse extrême : il suffit de traîner à Genève (trois heures de TGV de Paris pour accéder à une des plus importante place mondiale du trading pétrolier), pour que des professionnels de ce secteur vous le confirment à demi-mot, autour de quelques bières : un mot d’ordre a été passé il y a deux ans pour spéculer à la baisse sur le prix du brut…

Dans le journalisme d’investigation, on risque sa vie tous les jours : diabète, cirrhose, alcoolisme, obésité… 

Bière Genève

Pour enfoncer le clou, rappelons que les réserves saoudiennes ne sont pas infinies, et surtout que ces prix bas, ont aussi des conséquences néfastes sur la santé économique du royaume saoudien, qui doit par ailleurs mener une sanglante guerre au Yemen, lutter contre la gronde sociale et les avatars de Daesch (leurs anciens amis), qui menace la stabilité du régime.

Un exemple, à Genève, cette année, les palaces du quai du Mont-Blanc, sont à moitié vides, les Saoudiens et les Russes qui venaient claquer des fortunes en été, ont déserté la cité de Calvin soit pour rester au pays, soit pour Interlaken, mieux famé, avec des prix justifiés et un environnement « carte postale ».
Beaucoup regrettent les années huitante-nonante, ou des convois de Merco S600 blanches, déversaient des cortèges de couples saoudiens, qui assommaient à coups de liasses de mille balles les commerçants de la rue du Rhône.

A l’époque et jusqu’à une date récente, c’était facile de vendre n’importe quelle montre, à n’importe quel prix. Mais en cette période de tarissement des pétrodollars, c’est devenu très difficile de vendre des montres chères (l’horlogerie souffre sensiblement plus que d’autres secteurs du luxe), preuve, qu’in fine, les clients des pétro-états ne prennent pas l’horlogerie au sérieux : c’est pour eux juste un gadget de flambe  (ce qui explique si bien le succès de Richard Mille, d’ailleurs). A juste titre : l’horlogerie a vécu un effet « culturiste », sous l’effet des stéroïdes (l’argent facile), ses muscles ont cru de manière spectaculaire, à mesure que ses couilles se ratatinaient. Cette croissance délirante des prix et de la frime se faisant au détriment des Savoir-faires, de la bienfacture, de l’histoire et des trésors nationaux vivants type Philippe Dufour…

700 plaques la Usain Bolt en plastoc (soit le prix de trois Mercedes S65 AMG 2016), chic et pas cher !! (crédit photo Monochrome.nl)

richard-mille-rm59-Bolt

Pourtant, le carnet de commandes de ce dernier est potentiellement plein pour les trois prochaines générations de Dufour, donc le marché, est toujours là. Ceci nous dit, l’incapacité de l’industrie à se réformer, à communiquer différemment, à proposer d’autres produits. Probablement, tout un pan de l’industrie doit mourir (au moins symboliquement), pour un retour aux fondamentaux, culture, bienfacture, modestie, surqualité, goût.

Dans la prochaine partie du sujet, nous reviendrons au grand jeu : puisque la démonstration de la main des « Néo-cons » étatsuniens, me semble établie, nous passerons  aux futures élections américaines.

Chers Amis, Chers Lecteurs, vous soutenez la liberté d’expression ? Vous aimez ce contenu ?
Alors partagez-le sur les réseaux sociaux. Merci.

A bientôt.
Pif.

maxresdefault (1)trumpworld