" Le temps est invention, ou il n'est rien du tout. " Henri Bergson
Revues horlogères
Partager

Marathon, la montre des durs à cuire

Le 27 décembre 2015
Will
Will

Hei alle sammen,

Marathon est une compagnie canadienne fondée à Montréal en 1939 par Morris Wein, un immigrant suisse.
L´histoire de l´aventure marathonienne commence donc en Suisse en 1904 sous le nom de Weinsturm Watch qui deviendra plus tard Wien Brothers.
Dès 1941, Marathon commence à produire des montres pour les forces armées alliées et se forge une petite réputation de terrain qui continuera vaillamment plus tard avec de multiples commandes militaires et civiles.

  • Ainsi, ils seront aussi contactés par l´armée américaine pour un contrat de montres dites « aux spécifications militaire » durant la guerre du Golfe et produiront des modèles pour l´Armée canadienne, les US-Marines, les garde-côtes américains & Canadiens, et même  la Nasa.

Le modèle que je possède est un « SAR(Search And Rescue) Maraglo Automatique » de 41mm qui n´est en fait plus produit par Marathon : ces montres étaient conçues à la base pour les gardes-côtes. Le modèle de remplacement est illuminé avec des tubes de Tritium.
La rumeur dit que la compagnie est consentante pour une nouvelle série Maraglo Automatique : en effet, ce modèle est devenu assez populaire face à ses cousines Tritiumisées. Je stipulerais au passage que Marathon utilise toujours la Maraglo (Pâte lumineuse maison ou simple nom?) sur un certain modèle quartz appelé J.SAR (Jumbo SAR) mais les aiguilles et le cadran sont très différents de ma SAR. Ces montres sont accessibles sur le net chez Marathon et d´autres distributeurs agrées ou pas.

  • La SAR Auto-Maraglo a un cadran typique que l´on reconnaît vite et un cyclope sur son verre saphir qui rappellera le Submariner bien connu : sa taille de 40mm, son bracelet de 20mm et sa certification d´étanchéité à 30 atmosphère 300m/1000ft sont aussi dans les cordes très classiques de la montre de plongée en question.

j´aime les montres de tailles supérieures.

Cette taille conviendra à beaucoup, mais pour ma part,

Ce qui me sauve, c´est la lunette imposante qui fait 5mm d´épaisseur et donc qui donne une apparence plus large et plus massive que le Submariner, en effet la montre fait en tout 14mm d´épaisseur.

Marathon SAR (4)

Le charme Marathonien est à mon avis imparable : on va résumer…

  • La lunette brutalement crantée garantie une très bonne prise entre le pouce et l´indexe : elle donne une sorte de personnalité agressive à la montre.
    Elle a un triangle lumineux à 12h et 120 crans unidirectionnels d´une précision remarquable qui satisferont les doigteurs les plus exigeants.
  • La couronne de 6.5mm de diamètre a une texture résillée qui permet une manipulation aisée et confortable: elle se visse très aisément.
  • Les aiguilles de l´heure et minute rappellent des glaives romains et celle des secondes à un triangle orange sanguine très net qui facilite sa vision. Elles se lisent toutes très clairement, même quand on est pressés.
  • Le cyclope : vous aimez ou pas (moi, j´ai jamais vraiment accroché sur la bulle) mais le fait qu´il grossit considérablement la date démontre une bonne qualité.
  • Le bracelet brossé n´est pas plat et tout bête : il a des maillons centraux qui ressortent sur l´une des extrémités un peu comme des écailles, ce qui donne un charme appréciable par rapport à un bracelet classique. La boucle est un déployant poli avec un rabat de sécurité poli et signé Marathon.
  • Sur la boucle est finement gravé un blason de la défense américaine (ou Canadienne au choix). On notera aussi une extension polie, dit de plongée pour l´adaptation rapide sur une combinaison néoprène.

pour moi, si ca ne sent pas la bière, ce n’est pas masculin…

Ma montre était arrivée avec un bracelet caoutchouc senteur vanille, mais il a vite dégagé :

Marathon SAR (5)Marathon SAR (7)

Un détail que j´apprécie est que les anses sont entièrement perforées: rendant les retraits des barrettes plus faciles lors d´un changement de bracelet. Cette montre fait aussi belle figure avec un « Nato » en nylon.

  • Le cadran « à la Sub » est d´un noir mate, sans trop d´étalage de gribouilles. Tout est simple ici, pas de vantardise inutile : Marathon, Automatic, 300m/1000ft, Swiss Made. Un anneau en acier brossé l´encercle et reflète les marqueurs lumineux dans le noir : ce qui donne un bel effet.
  • La luminosité verte du Maraglo est agressivement nucléaire et vite rechargée : sans être radioactive pour autant. Elle est présente sur les 3 aiguilles, le triangle de la lunette et les marqueurs du cadran. Sur ce modèle, Marathon offre une lecture claire dans le noir : cette pâte Maraglo tiendra toute une nuit quand elle est bien chargée… Et c´est comme ça qu´on les aime.
  • En tant que mouvement automatique, on retrouve le bon vieux 2824-2 de chez ETA: le petit tracteur suisse qui a forgé sa réputation. Ma SAR a constamment tournée de façon très satisfaisante : des années de loyaux services sans jamais avoir eu besoin des soins d´un horloger. 8 ans sans se faire péter le boitier, et sans merder sur la précision, c´est pas mauvais ça. Un petit service tous les 5 ans est en général requis, mais il y a quelques montres dans ma collection que j´aime tester…

Marathon SAR (6)Marathon SAR (2)

J´ai utilisé cette montre durant de multiples randonnées de montagne dans l´Arctique en toutes saisons, multiples expéditions de pêches, durant un de mes stages de « pyjama flottant de survie » en mer d´Arctique et bien sûr, quelques expéditions de beuveries sauvages…
Je n´ai jamais eu de problèmes avec cette montre et donc un sentiment de confiance s’est établi.

  • Elle a même passé un test de froid à dormir une nuit toute seule dans la neige par -13 degrés Celsius: c´était en 2010 et cela n´a jamais altéré ses fonctions ni sa précision.

Ces modèles SAR sont numérotées et homologuées: cela peut se vérifier sur les gravures de spécifications militaires et ISO derrière le boitier vissé. La mienne a entre autres, une spécification ISO 6425 qui est un test homologué d´étanchéité : je pense que c´est le cas pour toutes les SAR. Ces multiples gravures soulignent qu´à l´origine, Marathon a conçu ces montres pour les militaires.

Pour le prix de 800 usd que Marathon demandait, on peut dire que le paquet est délivré à 200%.

Marathon SAR (1)

Tout le monde ne sera peut-être pas aussi satisfait comme je le suis : chacun son goût, chacun ses critères… Mon avis est que Marathon a créé une montre pratique et solide avec une bonne finition.

  • Basé sur mon expérience personnelle, je recommanderais cette montre ou un modèle similaire de chez Marathon pour tous les baroudeurs sévèrement burnés.

Elles ont une bonne réputation sur le marché des montres de service et la recette est en fait très simple : elles sont pensées et développées pour le combat et les missions périlleuses depuis 4 générations.

Vi snakkes!
Wil.