" Si t’es pas de gauche à 20 ans, t’as pas de cœur, si t’es pas de droite à 40 ans, t’as pas de tête." Apocryphe
News Commentées
Partager

Panerai : quand la RTS tente de flinguer Mike Horn

Le 19 mars 2023
Malik
Malik "Pifpaf" Bahri
L'auteur.

Mais le fait avec le talent de l’OAS tentant de flinguer De Gaulle.*

“La preuve que la lune est habitée, c’est qu’il y a de la lumière.” – Francis Blanche – journaliste à la RTS
(nan j’déconne, il avait beaucoup trop de talent pour y bosser)

Bonjour,

Depuis quelques années, ça va mal pour Panerai, tellement mal en fait, que j’ai même arrêté de me les payer, c’est devenu trop mainstream, et je n’aime pas chasser en meute.

Et je ne dis pas ça car le P-Day à Paris sur la péniche du vendredi soir était extrêmement bien organisé, que les petits fours Lenôtre étaient magnifiques ; que la Rad proto cadran vert california de Pontroué était presque aussi magnifique que les petits fours… Le type a passé la soirée à signer la blague des passeports Panerai, JM est le Community Manager le plus motivé de l’horlogerie, le mieux payé aussi. Total respect. Dommage que les montres soient de médiocres à nulles, pour trop cher, mais on a bien compris avec Georges Kern** (nul chez IWC, brillant chez Breitling) que c’est le groupe Richemont  qui décide pour les marques.

Pour ceux qui vivaient à Tora-bora ces 25 dernières années, la meilleure opération de sponsoring que l’Officine Panerai a réalisé, est le partenariat avec Mike Horn, cet aventurier Helveto-Sud-africain, est l’un des plus grands performeurs contemporain, réalisant des exploits tel que la traversé de l’antarctique à pieds…  Le type est un condensé de performances, d’aventures et de capital sympathie, c’est l’un des très rares sponso que je trouve crédible dans l’horlogerie, le type réalise des exploits exceptionnels, il est parfait comme ambassadeurs d’une marque de montres destinées aux baroudeurs de la machine à café (allez-vous tenir durant la réunion de 14h, sans un triple expresso ?).

Une des SL réalisé avec Mike Horn, à l’occasion de sa traversée du pôle nord :

Panerai North Pole

Donc, je disais, en ce moment, Panerai se fait cartonner partout, notamment sur Perezscope

Et même sur la RTS, qui vient de sortir un reportage extrêmement suspect au sujet de Mike Horn… Ca fait bien longtemps qu’on savait que Mike avait tout lâché après la guerre d’Angola, pour partir sur les routes, puis devenir aventurier médiatique et enfin récolter nombre de sponsors, dont l’Officine… Evidemment, le lien entre la très dégueulasse guerre en Angola/Namibie, dites South African Border War (sponsorisée par exactement les mêmes qui sponsorisent le camp Ukrainien dans la boucherie actuelle), qui opposa le bras droit du monde libre, l’Afrique du Sud de l’Apartheid, aux guérilléros Namibiens et Cubains, sponsorisés par l’URSS… (impossible d’incruster la vidéo du lecteur de la RTS)

35ans après, l’occident est devenue woko-socialiste, la Russie est devenue libérale-réactionnaire. Si l’on attend toujours l’inversion des pôles magnétiques, on a assisté à l’inversion des pôles politiques…

Cela dit, les lignes de fractures restent les mêmes, les Spetsnaz ont remplacé l’unité 101, les mercenaires d’Academy ont remplacé les soldats cubains, et les pauvres conscrits Ukrainiens, mal formés, mal équipés, crèvent sous les tapis de bombes russes, comme les Africains noirs à l’époque…

Au sujet de cette guerre, voir un nanard assez sympathique : « Le Scorpion Rouge », avec Dolf Lungren (aka Xav ;) ) au summum de sa musculature, en Spetsnaz récalcitrant…

Celui qui ne fut pas récalcitrant, pendant ce conflit, ce fut Mike Horn, il était affecté à une unité des forces spéciales, la 101, qui était spécialisée dans la recherche et l’exécution des rebelles. On peut critiquer le côté expéditif, mais la RTS nous présente cette unité comme une atroce commetrice de crimes de guerre, alors, que par définition, une unité qui progresse avec des blindés légers et des types formés, va commettre moins de crime de guerres qu’un tapis de bombe Etasunien. Même le plus lobotomisé des soldats va réfléchir avant d’allumer une famille, alors qu’un drone, une bombe GBU de 250kg ou les futurs robots de combat…

Une autre Panerai hommage à la traversé du pôle sud par Mike, photo Watch Club :

Panerai Arktos

Là où le reportage devient carrément spécieux, voire fielleux, c’est qu’il parle de certains crimes commis durant ce conflit, notamment l’exécution au couteau, dans un meeting d’un des chefs indépendantiste Namibien.
Je rappelle que l’on voit très régulièrement des débats ces temps, ou l’on voit des journalistes du camp du bien, échafauder, en direct, en plein délire, des plans d’exécution de Vladimir Poutine, apparemment, il y a les bonnes, et les mauvaises exécutions sommaires, c’est comme les chasseurs…
Au sujet de cette exécution, à 20’30, la RTS s’appesantit longuement dessus, montrant un Mike Horn mal à l’aise, ce qui ne prouve rien… Pourquoi évoquer cela ?
Si Mike Horn a participé à cette opération, démontrez-le ? Au moins, affirmez-le !!

Ce reportage mentionne aussi les crimes de guerre commis par les mercenaires négro-africains stipendiés par l’Apartheid, mercenaires qu’évidemment Mike Horn croisa en opération… Coupable par association ?
La RTS nous parle aussi des violences qui ont suivi la libération et la prise de pouvoir de Mandela (au passage, Mandela est un argument vivant contre la peine de mort***), attentats ourdis par l’extrême-droite pro-Apartheid de l’époque… A la manière de l’OAS en France et en Algérie.
Et encore une fois, la RTS nous balance une information accolée au nom Mike Horn, sans jamais aller plus loin…

Au passage, la RTS nous démontre que Mike Horn est un peu mytho (ou son « auto-biographe », à mon avis Mike est bien trop hyperactif pour écrire lui-même ses bouquins, meilleur avec une pagaie qu’un crayon), car il y a plusieurs versions au sujet de la phalange qu’il a perdu pendant l’opération spéciale Sud-africaine en Namibie/Angola… 

Donc, en démontrant le rapport un peu leste de Mike au factuel, ils enlèvent du crédit à une déclaration des années 90’ ou Mike affirmait que sa tête était mise à prix (ce qui est possible dans le cadre de règlements de comptes barbouzards), ou est la vérité ? Impossible de savoir. Mike ne veut pas se confier, et ses anciens camarades de bataillons le décrivent juste comme un soldat zélé accro à l’adrénaline… Les périodes de crise, là où l’on attrape toutes les addictions, jusqu’à traverser des pôles, pour le fun…

Tout le long de ce reportage, est une longue tentative de faire passer Horn pour un criminel de guerre, sans affirmation, sans preuve… Quel est le but de l’opération ? Ils parlent de ses sponsors, ne les citent pas, mais montre bien le logo de Panerai et de Mercedes (on sent à la minute 46 que Mike regrette qu’il n’y ait pas une mitrailleuse en tourelle sur son G-wagen)… Puis nous parle d’un ancien sponsoring, claqué au sol, avec Sector. Néanmoins un horloger Italien, comme Panerai…. Encore une fois, on est dans les insinuations.

Je ne comprends pas cette manière de faire, soit tu recoupes une info, et tu la sors; soit tu ne la recoupes pas, et soit tu la sors, pensant qu’elle est crédible; soit tu ne la sors pas, faute de preuves.
Mais tu ne fais pas un reportage de 48 minutes d’insinuations… Dans la vie, faut se positionner.

Quoiqu’il en soit, même s’il fut démontré que Mike soit un criminel de guerre (ce dont je doute), est-ce que ceci serait vraiment mauvais ?
Pour Mercedes (Adolf roulait dans une fantastique Mercedes 770 blindée, avec un V8 7 litres de 400cv), ou mauvais pour Panerai, qui équipa des fascistes et des nazis… ?
Alors, deux-trois exécutions sommaires commises par un aventurier afrikaner au milieu d’une guerre sale… Ce serait finalement assez raccord. Un peu de sulfureux, de sexe, de flingues, de drogues et de rock’n’roll n’a jamais nuit au business. Bad buzz, good buzz, still buzz.
Je vois bien le shooting photo, à la Duke Nukem, avec Mike Horn, une M60 à la main, fumant un barreau de chaise, deux naïades en bikini de camouflage à ses pieds (une blonde, genre Pamela Anderson et une métisse, façon Pam Grier), le tout sur une pile de terroristes morts…
Evidemment avec une PAM Bronzo au poignet. J’ai même une idée de complication : un compte morts à la Khorne, pour ne pas perdre ton résultat du jour.
Nul ? Quand même beaucoup plus raccord avec l’histoire de l’Officine que des QP ou des répéts minutes. 

J’y vais aussi de ma petite insinuation fielleuse, mais vous ne payez pas pour ça. J’ai beaucoup de mal à comprendre quel est l’objectif poursuivi par la RTS dans ce reportage, est qui est visé en dernier lieu par cette balle molle, Mike, un de ses sponsors, ou encore les politiques qui le soutenaient sur le canton de Vaud ?

Car, en tant qu’étranger résidant en Suisse, je dois, comme Mike, casquer 330 balles par an pour la redevance locale (Serafe) qui finance la RTS, alors que je n’ai pas de téléviseur, et que je n’écoute pas les radios publiques de propagande (notamment sur l’arnaque au CO2, qui tourne en boucle, « c’est la science, ferme ta gueule !! ») ; mais que je dois quand même casquer mon obole pour une inquisition permanente de la néo-bigoterie bien-pensante athée occidentale…*****

A bientôt.
Malik.

PS : évidemment, le sujet est truffé de fautes… Que vous voulez-vous, sans argent public, je n’ai pas les moyens de me payer un correcteur pour relire mes conneries. Et je relis avec un clavier à queue (Vodolomyr-style), afin d’avoir une chance que je sujet ne sombre pas dans les méandres de mon disque dur, comme des dizaines de sujets Foudroyante non-publiés, comme un sujet sur l’histoire de Panerai-Richemont que je n’arrive pas à terminer…

* L’OAS en voulait beaucoup à De Gaulle pour avoir donné l’indépendance à l’Algérie… Et si ces gens (qui part ailleurs traquaient des officier du FLN, comme mon grand-père), avaient su l’horrible vérité, ils auraient haï encore plus De Gaulle : qui avait envoyé ses barbouzes en 53-54 afin de recruter l’équipe fondatrice du FLN issue du MNA de Messali Hadj… En 4 lignes de vous balance plus d’info exclusives que la RTS dans un 48 minutes. C’est kdo.

** Georges, je m’excuse, pardonne à la bête que je suis !

*** Au sujet de la peine capitale, voici le seul bon argument que j’ai jamais entendu contre : « vous n’avez pas envie que l’état ait le pouvoir de donner la mort ». Argument imparable, pour les pires salauds, on peut leur réserver une prison Supermax, (c’est pas le nouveau sandwich du Mac Do, bien que ça vienne des USA), c’est assez imparable, et ferait mieux passer la pilule de Breivik et autres Abdelsam qui jouent à la Playsation avec vos impôts…

****Avant on vous faisait la morale à l’église ou à la mosquée, au moins, il y avait des anges, des démons, des grosses fights sur des plans célestes, un côté Tolkien (qui fut d’ailleurs inquiété pour sa prose trop proche de la genèse, avec le Silmarion), le médiéval fantastique, ça fait rêver au moins.

PPS : évidemment, Mike Horn dément tout, quelle surprise avec un reportage aussi mal bouclé, je trouve Mike encore bien gentil de répondre à ces insinuations :