" Le vrai reportage gonzo exige le talent d’un maître journaliste, l’oeil d’un photographe artiste et les couilles en bronze d’un acteur." Hunter S. Thompson
Analyses
Partager

Gilbert Vacheron, la crise, Trump : Orange is the new Black

Le 18 avril 2017
Malik
Malik "Pifpaf" Bahri
L'auteur.

Salut à tous,

Désolé pour le rythme très irrégulier des parutions, c’est la crise pour ma gueule aussi.

Pour Gilbert Vacheron aussi, qu’on attendait depuis plus de deux ans !!

Il est tellement ému, qu’il oublie son texte.
On ne l’espérait plus cette caricature, synthétique, exacte, truculente, des pires travers de l’horlogerie. A croire qu’un insider informe 120secondes/26minutes.
Le voici enfin, à l’occasion de Basel 2017.

« Jusqu’en 2014 … On se douchait avec des magnums de péteux »

Ça embraye sec sur les -50% de CA chez Swatch Group (en vérité, -50% de bénéfice et non pas de CA, même si dans la réalité des pièces vendues aux clients finaux, on est probablement à -50% par rapport à 2011-2012). Etonnamment, Swatch group, comme les groupes concurrents, continue à claironner que tout ne vas pas trop mal, l’orchestre qui joue du pipeau, pendant que le Titanic sombre…

Puis Gilbert revient rapidement sur les listes de licenciements médiatisés, du type Isaswiss, Lajoux-Perret, Bulgari, Parmigiani, etc… Ceci ne représentant que la partie émergée de l’iceberg des licenciements, le gros du nettoyage ethnique se faisant à coup de harcèlement moral, de suppression de postes de frontaliers ou d’intérimaires, garder son job dans l’horlogerie en Suisse, c’est devenu aussi périlleux que de garder sa Rolex dans les favelas de Caracas.

Ensuite, il évoque Jean-Claude Biver comme le « Pape de l’horlogerie », et il faut l’admettre : Biver à su vendre des containers de très mal finies Hub-lol à des prix exorbitants, et Hublot à LVMH à un prix non moins exorbitant… Alors, qu’exemple inverse, De Bethune produit plus ou moins les meilleures montres de l’horlogerie, mais la marque est au bord du dépot de bilan, faute d’avoir eut un grand vendeur à sa tête.

Hublot vs De Bethune, je précise, la Hublot, n’est pas la pire du lot, elle même un peu rigolote avec son motif léopard-kitchouille… 

Hublot Leopard Basel 2011De Bethune DB28 Digital(7)

Mais surtout, Gilbert parle rapidement du segment du luxe, (en reprenant) quasi-mot pour mot, une réplique d’une de ses interventions précédentes sur l’effet d’élasticité du prix, mais sans établir le lien entre la crise et la guerre en Ukraine, ou la fameuse campagne anti-corruption Chinoise, ce n’est pas la première fois sur 26minutes (ex 120 secondes), qu’ils ont un peu de mal avec la notion supérieure de géopolitique, on pourrait croire qu’ils évitent les sujets qui fâchent dès qu’ils dépassent les frontières suisses, myopie de bobo ou neutralité confinant à la couillemollise ?

Enfin, Gilbert nous explique que l’élection de Trump est une bonne chose pour l’horlogerie. A priori, j’ai été le premier à évoquer cette possibilité dès l’été 2016, alors la question se pose, est-ce que la personne qui écrit le rôle de Gilbert Vacheron me lit secrètement et honteusement, (d’ailleurs, ce n’est pas le seul…) ??

Plus probablement, ils ont lu cette ITW de Nick Hayek qui a notamment parlé de l’opportunité que pouvait représenter l’élection de Trump, même si pour l’instant, le prix crucial du baril n’est pas remonté … Trump se contentant d’un mandat très brouillon, entre tweets (la poubelle des réseaux sociaux) et débilités dignes d’Emmanuel Macron (un erzast de candidat à la présidentielle Française sponsorisé par Rotschild et Goldman Sach, et qui devrait retomber dans l’oubli dimanche 23 avril 2017). Trump a de surcroît formé un gouvernement digne du bal des vampires, plein de créationnistes, représentants du lobby militaro-industriel, etc. Ce n’est pas gagné… Pire : il vient de tirer 60 missiles tomahawks (1) sur les positions de Bachar El Assad (59 sont sortis du pas de tir, et une trentaine ont touché une base de l’armée Syrienne légitime, c’est con, il y avait des positions de Daesch sur le trajet). Ceci contribuant à la continuation de la néo-guerre froide avec les Russes, conflit qui est l’autre verrou de l’économie mondiale.
Selon certains analystes sérieux, ou plus créatifs (style Thierry Meyssan), ceci constitue une fausse opposition façon théâtre de guignol, entre Vlad Poutine et Donald Trump, pour donner des gages à « l’état profond » US. Il faut néanmoins l’admettre, Trump s’y connait en matchs truqués (à partir de 1’55 »):

Oui, ne me lasse pas de cette vidéo :

Cependant, j’ai surtout l’impression que l’on vit une nouvelle « Obama Deception », un Américain me confiait en 2011 au sujet de ce dernier : « Different tan, same shit ». De l’incapacité des présidents successifs à réformer quoique ce soit, quelle que soit leur politique.

Orange is the New Black.

(Vanne de magnitude 9 sur l’échelle de Desproges).
Mais Gilbert Vacheron, évoque surtout l’essentiel : ce qui ne se vend plus, c’est les montres moches. Car la crise est avant tout le problème de l’offre : montres trop chères, mal marquetées, mal dessinées.
Je vous mets au défi de trouver par exemple, une Patek 5712 acier, ou une Daytona 116500 acier, rapidement et/ou à prix catalogue. Ce qui change, c’est que la norme (vendre n’importe quelle tocante de merde à n’importe quel tarif), est devenue l’exception, Unicorn is the new Horse.

  • Si la crise du quartz fut une crise industrielle, ou l’industrie horlogère était incapable de réformer son outil pour affronter les Samouraïs, celle de 2014, qui est en passe de devenir aussi violente, est une crise du marketing, ou les grandes maisons sont incapables de réformer leur marketing dans une globalité hégélienne (2) : prix, communication, design des montres.

A bientôt. Merci.
Malik.

Chers Amis, Chers Lecteurs, vous soutenez la liberté d’expression ? Vous aimez ce contenu ?
Alors partagez-le sur les réseaux sociaux. Merci.

1 Lol : les Étasuniens massacrent les Indiens et ensuite appellent leurs missiles tomahawk et leurs Jeeps cherokee. Dans trente ans, on aura droit au missile cimeterre et au 4*4 irakee ?

2 Hégélienne : CAD en tenant compte des réalités du monde, dont est très détaché une bonne partie du business, principalement par manque de culture générale.