" J'apprécie plus le pain, le pâté, le saucisson, que les limitations de vitesse." Jacques Chirac
Analyses
Partager

Les IA termineront le marketing horloger

Le 19 mars 2018
Malik
Malik "Pifpaf" Bahri
L'auteur.

Salut les amis,

Encore désolé pour le rythme de publication aléatoire, je bosse sur trop de projets à la fois…

Ci-dessous une conférence de Stéphane Mallard, qui parle de l’IA, la partie qui nous intéresse commence à 46’50’ ‘.
(à propos de la conf : Mallard, appointé par une grande banque française, oublie à dessein de parler de l’aspect absolument totalitaire de l’émergence des IA, d’ou la présence, entre autre, du Terminator en couv’).

Ce qu’il nous explique en substance : c’est que nos futurs assistants personnels dotés Intelligences Artificielles vont fortement inciter nos actes d’achats. Elles seront aptes contourner les tirs de barrage de la grasseyante communication pour déterminer quels sont les meilleurs produits en fonction de leurs qualités intrinsèques et l’empathie de la relation client.
Autant dire que selon ses critères, des Patek ou des Breitling vont perdre des parts de marché au profit de par exemple Philippe Dufour ou Habring². La transparence, l’intégrité, la modestie, seront les valeurs cardinales des marques qui réussiront à l’avenir.

  • En fait, les propos développés par Mallard ne sont pas une nouveauté, mais une confirmation des tendances lourdes qui convulsent un business aveugle à la relation client. Cette dernière n’étant pas un volet, mais, la communication. 

Le plus ironique là-dedans, c’est que l’on trouvera des IA d’assistance dans les smartphones, et les… Smarwatches. L’apocalypse horlogère pourrait finalement arriver par les smartwatches, mais pas de la manière qu’on le pensait.

Chers Amis, Chers Lecteurs, vous soutenez la liberté d’expression ? Vous aimez ce contenu ?
Alors partagez-le sur les réseaux sociaux. Merci.

Hasta la vista, baby.
Malik.

 

Bonux : mettez la légende que vous souhaitez, « le marketing horloger après l’IA », « la guerre contre les robots », etc.
Terminator 1&2 restent des chefs d’œuvre d’une actualité brûlante (à voir aussi s04ep05 de Black Mirror, « Métalhead »).