" Le seul mérite des bagnoles américaines, c’est qu’on peut transporter des cadavres dans leur coffre sans avoir à en replier les jambes." Frédéric "San Antonio" Dard
Analyses
Partager

Naissance d’une montre : 1.45 millions à la pesée

Le 2 juin 2016
Malik
Malik "Pifpaf" Bahri
L'auteur.

Salut mes aimé lecteurs,

“L’avenir, c’est du passé en préparation.” Pierre Dac 

Le 30 mai dernier, la première Naissance d’une Montre est partie chez Christies Hong Kong  à 1.45 million de chf, fracassant ainsi tous les pronostics, y compris les miens…

Malgré une communication modeste autour du projet, le message est bien passé auprès des grands collectionneurs asiatiques, le travail de Sylvain van Muylders, le commercial de chez Greubel Forsey, n’y est probablement pas étranger…
Et encore l’absence du magicien Aurels Bacs derrière le marteau et la localisation de l’enchère (traditionnellement pour les grosses patates, c’est à Genève), ont probablement un peu minoré ce score exceptionnel.

Cet article est illustré par des photos du Garde-temps vendu chez Christies (en couv, le détail qui tue, la vis bleuie qui se reflète dans le pont de tourbillon de Naissance d’une Montre).

La Naissance d'une Montre Le Garde-temps(5)La Naissance d'une Montre Greubel Dufour(14)

Ceci met en lumière plusieurs faits importants pour l’avenir de l’horlogerie

  • Crise, oui mais de quoi :

La crise, n’est pas seulement le problème des prix du pétrole, mais aussi la fin d’un cycle d’horlogerie industrielle basé sur le fric pour le fric et d’un bullshit marketing gras comme une poubelle du mac do un samedi soir. Bullshit élaboré par des cadors du marketing débarqués d’Unilever (véridique !), de la lessive à la soupe en somme… Sur le fond, ça devient dur de prendre des tycoons asiatiques, pour des tanches incultes.
Un projet traditionnel et authentique, continue à fasciner. Pour bien comprendre l’ampleur du travail réalisé autour de NM, je vous invite à lire, ou relire ce sujet en deux parties NM1 & NM2.

  • La magie du nom Philippe Dufour :

A l’heure où Philippe veut passer la main, deux enchères récentes démontrent que son nom, est aujourd’hui, l’arme absolue de suprématie auctionnelle.
Que ce soit la Simplicité partie récemment à 200000chf (trois fois son prix neuf, pour une montre toujours en production, au compte-goutte, certes…).  Ou cette récente NM à 1.45 million, la magie Dufour opère,  chronométriquement.

  • Un horloger à surveiller Michel Boulanger :

Eclipsé par les noms de Greubel Forsey et de Philippe Dufour, il est pourtant au cœur du projet, simple professeur-apprenti au départ, maître horloger quand il aura terminé les 11 pièces prévues, il aura acquis une somme de connaissances uniques, et lancera probablement sa propre montre réalisée au tour 70.

Michel :

Michel en plein concept

  • L’avenir du « fait main » :

S’il semble désormais évident, que le fait main authentique est viable dans l’ultra haut de gamme, c’est aussi valable dans le moyen de gamme, comme le démontre le succès de Pascal Coyon, dont le Chronomètre se vend mieux qu’un futur IPhone 7 auprès des sectateurs d’Apple. Pascal va refuser rapidement autant de demandes que Philippe Dufour. Pourtant, la montre de Pascal est juste basée sur un Unitas, lourdement retravaillé (on reparle bientôt) et le point commun de son projet, de la Simplicité Dufour, ou de la Naissance d’une Montre Greubel Forsey, c’est le « fait main ».

Cette enchère démontre la vision de Robert Greubel et de l’équipe derrière le projet Naissance d’une Montre.  En voulant retrouver le passé, ils balisent l’avenir de l’horlogerie véritable : traçabilité, fait-main, tradition, modestie.

La Naissance d'une Montre Greubel Dufour(16)La Naissance d'une Montre Le Garde-temps(7)